top of page
  • carolinepannetier

Nutriscore : bonne ou mauvaise idée ?

Cela fait plusieurs fois qu'on me demande mon avis sur le Nutriscore. Je vous le donne donc dans cet article.



Le nutriscore : à quoi sert-il et comment il fonctionne ?

Le nutriscore est un logo qui se trouve sur les emballages de produits industriels afin d'évaluer leur qualité nutritionnelle. Il a été créé par Santé Publique France, des médecins, nutritionnistes et chercheurs.


Il est calculé selon la teneur en nutriments des produits.

On favorise la présence de :

  • fibres

  • protéines

  • fruits et légumes

  • acides gras insaturés

On défavorise la présence de :

  • sucres

  • sel

  • acides gras saturés

  • calories

Selon leur présence, on leur attribue une couleur et une lettre : il y a 5 couleurs avec des lettres allant du vert au rouge et du A au E.

La méthode de calcul est différente pour les huiles, le beurre, le fromage et les boissons.

Il concerne les produits transformés et les boissons sauf les fruits et légumes frais, les boissons alcoolisées, le poisson frais, le thé, le café et les herbes aromatiques.

Il est à noter qu'il n'est pas obligatoire à ce jour.


Nutriscore : doit-on s'y fier ?

Selon Santé Publique France, une grande majorité des français se fient au Nutriscore. Ont-ils raison ? Il y a selon moi plusieurs incohérences avec ce logo.


Incohérences du Nutriscore

Il y a selon moi de nombreuses incohérences avec le Nutriscore.


L'ultratransformation

Le problème principal est que les produits ultra-transformés ne sont pas adaptés à ce système de notation. Ces produits sont clairement de la malbouffe et ne sont pas sains. Ils ne méritent pas une bonne note.

Alors que les produits bruts, sans transformation, un filet de maquereau nature peut avoir une note de D !


Le côté positif que l'on pourrait avancer c'est l'incitation des industriels à changer leur formule afin d'avoir une meilleure note. Mais évidemment, c'est sans compter le côté diablotin de ces derniers qui vont par exemple, ajouter de l'amidon à la place du sucre ou bien des édulcorants qui auront également un mauvais impact sur notre santé. Ou bien remplacer le gras par des émulsifiants chimiques ou épaississants. Ajouter des arômes de synthèse, et j'en passe.


Les manques du Nutriscore

Je trouve ça regrettable que de nombreux points ne soient pas pris en compte, notamment :

  • La présence d'additifs

  • La quantité de produit consommé sur une journée

  • Les appellations d'origine contrôlées

  • L'index glycémique

  • La présence de bons gras

  • La présence de pesticides ou métaux lourds

  • Les produits et ingrédients transformés


Exemple concret : le Nesquick

Je vais prendre un exemple concret avec le Nesquick qui a un Nutriscore B, donc plutôt bon. C'est une poudre de chocolat que beaucoup d'enfants (et d'adultes) boivent.

Voici sa composition : "Sucre, cacao maigre en poudre 23%*, émulsifiant : lécithine de SOJA, sel, vitamines : C, D, arôme naturel, cannelle."

Voici mes trois points principaux :

- Le sucre est en premier ingrédient, donc ce produit contient majoritairement du sucre, sûrement raffiné.

- Le cacao maigre est à 23%, donc très gras (la poudre de cacao, selon son pressage, contient entre 10 à 25%).

- La présence de lécithine de soja qui est une substance controversée qui contient potentiellement des solvants et des pesticides, car la majorité des graines de soja sont génétiquement modifiées, notamment celles utilisées pour la lécithine, sans compter que la culture intensive de soja encourage la déforestation, notamment en Amazonie.

C'est donc pour moi une abération de faire croire aux gens que ce produit est bon pour leur santé. Il mériterait une note E selon moi.

- Sel ? En quelle quantité ?


Il y a de nombreux autres exemples, comme un cordon-bleu industriel qui a un B, le Big Mac qui a un C, les sandwich triangle qui ont un A...


Privilégier les produits bruts et naturels

Le Nutriscore a été créé pour aider les consommateur à mieux consommer. Toutefois, et comme d'habitude, les industriels et la recherche de profit prend le dessus et aujourd'hui, ce logo trompe plus les consommateurs qu'il ne les informe.

Il serait davantage pertinent d'avoir un logo qui nous dirait si le produit est sain en prenant en compte des critères plus pertinents, comme ceux cités plus haut. Une alternative qui me semble plus cohérente est la classification NOVA qui met en avant le degré de transformation des produits.


Mon conseil serait de penser à toujours regarder les étiquettes d'un produit et de consommer en majorité des produits bruts, sans transformation, le plus naturel possible.

12 vues0 commentaire
bottom of page