Rechercher
  • carolinepannetier

Une autre façon de saler

Le sel a tendance à se cacher un peu partout dans les produits industriels pour relever le goût des aliments. Vous avez peut-être tendance à en rajouter sans réfléchir à votre assiette, ou au contraire à ne pas en mettre du tout. Je vais donc faire le point avec vous pour vous transmettre une autre façon de saler.


Le rôle du sel

Le sel ou “chlorure de sodium” joue un rôle essentiel pour notre organisme, notamment grâce à la présence de sodium. Ce dernier agit sur le bon fonctionnement du système nerveux et sur les cellules musculaires (pour la contraction des muscles et du coeur). Il régule également l’équilibre hydrique de l’organisme ainsi que le volume sanguin et donc de la pression artérielle.

Toutefois, un excès de sel n'est pas bon. Cela favorise l’hypertension artérielle car l’eau est attirée par le sel et engendre une modification des échanges d’eau dans l’organisme (trop d'eau -> trop de volume -> trop de pression sanguine -> HTA) ; mais aussi cela peut endommager les parois de l'estomac, ainsi que favoriser les carences en calcium.

Limiter sa consommation est donc intéressant, notamment celle du sel blanc. Certaines personnes atteintes de pathologies particulières devront bien entendu s'en passer pendant une période plus ou moins longue.


Bien choisir son sel

Extrait de la mer, le sel se compose de petits cristaux de couleur grise. Les industriels, pour une meilleure tenue, esthétique, durée, et je ne sais quoi d'autres, l'ont raffiné et en ont fait un sel blanc très fin. Ce processus utilise des adjuvants ainsi que du fluor et de l'iode mais aussi des ajouts d’anti-agglomérants pour isoler le chlorure de sodium et rendre le sel plus blanc. Cela élimine tous les nutriments du sel.

Il existe d'autres alternatives au sel blanc raffiné, et je vous en partage quelques unes par ici.


- Le sel de mer gris : c'est donc le produit de base du sel blanc, mais il n'a pas été raffiné. Il contient tous les oligo-éléments & minéraux que notre organisme assimilera. Il est notamment très riche en iode, et contient beaucoup de magnésium.

A noter que la fleur de sel (gris) contient un peu moins de sodium.

- Le sel rose de l'Himalaya : ce sel de couleur rose est formé dans l’Himalaya et protégé de toute pollution extérieure car git jusqu'à 700 mètres en profondeur. Il est quant à lui très riche en fer (d'où sa couleur), mais aussi en potassium, magnésium, et cuivre mais ne contient pas d'iode.

- Les sels aromatiques : ce sont des sels non raffinés (gris ou rose) dans lesquels on rajoute des aromates, épices, herbes, algues... Vous pouvez très bien les faire vous même en rajoutant des herbes séchées dans votre moulin par exemple.

- Le gomasio : c'est un mélange japonais de sel gris non raffiné (5% environ) et de sésame toasté et moulu (95%). Il se rajoute après la cuisson. Très riche en calcium et magnésium, ce sel est parfait pour travailler sur l'équilibre acido-basique de l'organisme.

Le gomasio est très simple à faire vous même également : faites dorer à la poêle ou une plaque au four le sésame (ou toute autre graine oléagineux) tout en remuant pour ne pas qu'elles accrochent, les laisser refroidir puis les mixer en rajoutant le sel. Vous pouvez également rajouter des algues, ou des épices comme du curcuma (1 cc de curcuma pour 1 cs de gomasio).

- La sauce tamari : je vous en parle un peu plus dans mon autre article, je vous conseille sa version moins salée.


J'espère que cet article vous aura éclairé sur les différents types de sel qui existe et que vous ne choisirez pas forcément la baleine à vos prochaines courses !

La Benâtre

53260 Entrammes, France

caroline.pannetier.naturopathe@gmail.com

Tél : 06 03 68 26 06

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon

© 2020 par Caroline Pannetier. Créé avec Wix.com

Voir les mentions légales