Rechercher
  • carolinepannetier

Tisanes automnales

L'automne est bien là. On le voit sur les sols, recouverts de feuilles mortes, mais aussi sur les arbres qui changent de couleur... J'aime beaucoup cette saison qui nous sort doucement de l'été et nous amène vers l'hiver avec ses couleurs chaudes... Mais quelques fois, notre corps ne suit pas forcément l'environnement (qui lui aussi ne se porte pas si bien ces derniers temps...). La transition se fait de plus en plus difficilement... Ce que j'aime beaucoup faire en cette saison, c'est me concocter des tisanes maisons antiseptiques pour stimuler mon immunité et passer au mieux les infections qui sont partout dans l'air (surtout celui du métro...).



La tisane

La tisane, on la boit le matin pour se réveiller en douceur, ou après un repas pour la digestion, pour le goûter pour faire une pause sucrée, ou le soir pour nous préparer à dormir... On peut toujours trouver un moment pour elle. Elle est préparée au moment où l'on en a besoin et son usage traditionnel a fait ses preuves. J'aimerais toutefois rappeler quelques conditions importantes selon moi.


Qualité des plantes

Il est pour moi important d'avoir des plantes de qualité. Cela inclue les conditions de culture (bio ou pas), de ramassage, de provenance et de conservation (endroit sec et aéré). Il faudra donc vous renseigner lorsque vous achetez la plante. Cherchez autour de chez vous si il y a quelqu'un qui cultive des plantes et fait des tisanes, ou bien au marché. Si vous possédez un jardin, n'hésitez pas à en planter et les utiliser.


Qualité de l'eau

Je vous recommande de ne pas utiliser de l'eau du robinet qui n'a aucune vitalité et qui a des traces de nitrates, pesticides, chlore, résidus hormonaux, perturbateurs endocriniens et j'en passe... Le mieux est d'utiliser une eau de source. Et d'autant plus, minéralisée. En effet, plus l'eau est minéralisée, plus elle aura un pouvoir d'extraction important.


Méthodes d'extraction

Nous allons utiliser deux méthodes d'extraction : l'infusion et la décoction.

  • L'infusion

L'infusion consiste à recouvrir la plante par de l'eau bouillante et de la laisser en contact pendant 10 à 15 minutes en prenant soin de bien recouvrir le récipient afin d'éviter la perte des principes actifs volatils.

  • La décoction

La décoction consiste à mettre la plante dans l'eau froide et de porter à ébullition en maintenant celle-ci pendant 10 à 30 minutes pour obtenir un décocté. Cette méthode s'applique pour les parties dures ou très dures (bois, écorces, racines...) et pour les racines riches en tanins.

  • Autres méthodes d'extraction

Il existe d'autres méthodes, la macération, qui  consiste à maintenir la plante ou une partie en contact avec de l'eau à température ambiante pendant une longue durée (30 minutes à 4h) dans un récipient couvert. Et la digestion qui consiste à maintenir la plante ou une partie en contact avec de l'eau tiède-chaude (avant ébullition) pendant une longue durée (1 à 5h) dans un récipient couvert.


Conservation

Une fois préparée, la tisane doit être filtrée immédiatement et se conserve 24h max au frais de préférence. Vous pouvez le mettre un thermos pour le boire tout au long de la journée. Il n'est pas conseillé de la réchauffer pour ne pas altérer certains composants.


Les tisanes antiseptiques

Pour l'automne, je vous ai fait une sélection de 5 plantes que j'adore utiliser, qui sont parfaites pour prévenir la croissance des bactéries, champignons et des virus que nous amène le froid.

  • Le thym, thymus vulgaris

La plante que j'affectionne particulièrement en cette saison, c'est le thym. Cette herbe qui parfume si bien nos repas, fait également des miracles en infusion. En effet, il a des propriétés neurovégétatives qui fait fuir les infections ! Vous avez un rhume ? une grippe ? le nez bouché ? mal à la gorge ? une toux ? Faites vous une petite tisane ! En plus, elle aide à la digestion. On l'a tous dans nos cuisines, donc pas d'excuse :) et si vous n'en avez pas, vous avez maintenant toutes les raisons pour en avoir ! Limitez vous tout de même à 3 à 4 tasses d’infusion de  thym par jour. Saviez-vous que les Sumériens l'utilisaient déjà il y a 5000 ans ?! Comment faire ? Mettre 1 à 2 càc de thym séché par tasse d’eau chaude. Faire infuser 5 minutes environ à couvert pour ne pas laisser s'échapper les huiles volatiles bénéfiques. Contre-indications : - ne pas en surconsommer sur une longue période pour les personnes sujettes à l'hypertension ou au glaucome - ne pas en consommer le soir 

  • Le romarin, rosmarinus officinalis

On ne parlerait pas de thym sans citer le romarin ! Ces plantes qui embaument la garrigue sont des petites merveilles remplies de vertus médicinales ! Il est, tout comme son compère, un super combattant des infections diverses. Son petit plus c'est son utilité contre les douleurs. Lui aussi est un bon allié pour la digestion. Contrairement au thym, vous pouvez le boire le soir, il vous aidera à vous endormir. En chronobiologie, on conseille de prendre le thym le matin et le romarin le soir :) Comment faire ? Mettre 20 à 30 g de feuilles dans 1 litre d’eau bouillante. Contre-indications : femmes enceintes et allaitantes

  • La cannelle, cinnamomum zeylanicum

La cannelle est pour moi LA saveur automnale. On la rajoute avec plaisir dans nos pâtisseries dès qu'il fait froid. Mais on peut également la boire en tisane. C'est un anti-infectieux puissant, également anti bactérien et anti viral ! Cette écorce séchée du cannelier renforcera donc votre système immunitaire ! Comment faire ? Mettre 1 bâton ou 1 càc de cannelle dans 1 grande tasse d'eau froide. Portez à ébullition, laissez frémir 5 minutes puis éteignez le feu pour laisser infuser encore 10 minutes. Si vous avez envie, vous pouvez ajouter fleurs ou feuilles pour la compléter. Filtrez et buvez. Il n'y a pas de contre-indications en tisane, contrairement en huile essentielle.

  • Le gingembre, zingiber officinalis

Ce tonifiant de l'organisme est parfait pour lutter contre les éléments qui vont induire la fièvre notamment. On utilisera le gingembre frais en racine bio. Comment faire ? Prendre une racine d'environ 5 cm, le râper et le mettre dans environ 4 tasses d'eau chaude. Rajouter un peu de miel ou de citron si besoin pour le goût. Contre-indications : ne pas en consommer si obstruction des voies biliaires.

  • L'aigremoine, agrimonia eupatoria

L'aigremoine ou herbe de Sainte Madeleine, est un allié contre les virus, et notamment contre les gastro-entérites automnales ! Je sais, là j'ai touché un point faible haha ! Elle protège également contre les infections bactériennes de la sphère ORL et pulmonaires ; et soulage contre les irritations de la gorge. Récoltées pendant la période estivale, les feuilles et les fleurs nous serviront pour faire une bonne infusion. Comment faire ? Mettre 1 càc de feuilles et fleurs séchées dans une tasse d'eau chaude frémissante. Laisser infuser à couvert pendant 10 minutes. Filtrez et buvez 2 tasses bien chaudes par jour. Aucune contre-indications.


Voilà mon petit top 5, j'espère qu'il vous inspirera. Et vous, quelles sont votre tisanes fétiches pour l'automne ?

La Benâtre

53260 Entrammes, France

caroline.pannetier.naturopathe@gmail.com

Tél : 06 03 68 26 06

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White Pinterest Icon

© 2020 par Caroline Pannetier. Créé avec Wix.com

Voir les mentions légales